Ce que j’appelle oubli, Mauvignier